Meilleur traitement contre les hémorroïdes internes

Sujet tabou parce qu’intime, les crises hémorroïdaires sont pourtant très fréquentes. Elles touchent même une personne sur deux après 50 ans. Il faut savoir que tout le monde a des hémorroïdes. Celles-ci se situent sous la muqueuse de l’anus et sous la peau de cette zone.

Ce n’est que lorsque ces vaisseaux se dilatent de façon anormale et lorsqu’ils gonflent que les hémorroïdes se font sentir. Une crise hémorroïdaire est très douloureuse mais sachez que dans la majorité des cas, elle est sans conséquences et les crises se soignent grâce à différents traitements.

Il existe deux types d’hémorroïdes : externe et interne. Ils sont différents et il est important de savoir si vous souffrez d’hémorroïdes externes ou internes afin de vous traiter de la manière la plus efficace possible.

Vous pensez souffrir d’hémorroïdes internes ? Vous vous posez tout un tas de questions sur leurs causes ou comment les prévenir ?

Notre guide a pour but de vous donner tous les renseignements qu’il vous manque sur les hémorroïdes internes ! Vous verrez qu’avec les gestes et en prenant de bonnes habitudes, les hémorroïdes internes se soignent très bien et qu’il est possible de les prévenir facilement.

Comment détecter les hémorroïdes internes ?

Les hémorroïdes internes sont des veines qui sont situées à l’intérieur de la paroi anale, au niveau de la partie basse du rectum. Elles sont donc plus difficiles à identifier car non visibles dans la majorité des cas. Alors comment détecter une hémorroïde interne ?

Dans la plupart des cas, ce sont des saignements qui donnent l’alerte. Ces saignements sont généralement constatés sur le papier toilette ainsi que dans les selles. Ils peuvent faire très peur car le sang a tendance à se diluer dans les liquides contenus dans les selles et on peut avoir l’impression de saigner intensément. Mais soyez rassurés, c’est un symptôme et il est souvent bénin.

Une sensation désagréable à l’intérieur de la paroi anale est également un signe de la présence d’hémorroïdes internes. On ressent une gêne qui est plus importante au moment de la défécation. Si les hémorroïdes sont sorties de la région anale, ce qui peut arriver, vous ressentirez également une gêne lorsque vous restez en position assise.

Certaines personnes vont également ressentir une sensation de brûlure alors que d’autres vont ressentir des démangeaisons dans la région anale.

Si vous n’agissez pas vite, les hémorroïdes internes vont sortir de la région anale. Vous sentirez alors des douleurs et une certaine gêne. Si c’est votre cas, n’hésitez pas à consulter votre médecin pour mettre en place rapidement un traitement.

Causes des hémorroïdes internes

Les causes de l’apparition des hémorroïdes sont nombreuses et surtout très variées. Parmi les principales causes on retrouve :

  • La constipation est l’une des causes principales de l’apparition des hémorroïdes internes car elle entraîne une inflammation des veines de la région anale. Il faut donc éviter autant que possible d’être constipé. Il faut notamment changer son alimentation en consommant plus de fibres.
  • La position assise est également une des causes de ce type d’hémorroïdes. En effet, lorsque l’on est assis pendant des heures et souvent, on est plus sensible à l’apparition des hémorroïdes internes. C’est d’ailleurs pour cela que les chauffeurs routiers sont particulièrement touchés et ont souvent ce type de crise hémorroïdaire.
  • L’obésité fait également partie des causes. C’est pourquoi il est conseillé de perdre quelques kilos lorsque l’on est en surpoids et que l’on a fréquemment des crises hémorroïdaires
  • La grossesse et les changements hormonaux sont également une cause des maladies hémorroïdaires. Les femmes enceintes sont donc très touchées.
  • L’hérédité est un facteur de cause reconnu
  • L’âge : les personnes ayant plus de 50 ans sont sujets aux crises d’hémorroïdes internes
  • Soulever régulièrement des poids lourds et sur des longues périodes peut provoquer une crise
  • Une présence d’infections microbiennes dans la région anale

Les différents degrés d’hémorroïdes internes

Les hémorroïdes internes sont classées selon leur stade d’évolution. Elles vont progresser d’un degré à l’autre si rien n’est fait pour freiner l’évolution. Il y a 4 degrés et nous vous présentons en détails :

- Le premier degré

C’est le degré le moins grave. Dans ce cas, l’hémorroïde reste à l’intérieur de l’anus. Mais ce n’est pas parce que c’est le cas le moins grave, qu’il ne faut pas agir. Consultez votre médecin afin que vos hémorroïdes internes ne s’aggravent et passent au degré suivant.

- Le deuxième degré

Lors de cette « étape », l’hémorroïde va sortir de l’anus au moment de la défection mais va revenir en position normale à l’arrêt de l’effort.

- Le troisième degré

Au troisième degré, l’hémorroïde est sortie de l’anus et elle doit être replacée avec soin et avec les doigts après la défécation.

- Le quatrième degré

Dans ce cas, l’hémorroïde est sortie de l’anus et elle ne peut plus être replacée dans l’anus avec les doigts. La personne ressent alors des douleurs et une gêne lorsqu’elle est assise. Il faut alors consulter un médecin.

Pour éviter tous ces stades, il est important et conseillé d’agir au plutôt et donc de consulter son médecin dès le premier degré.

Méthodes simples et bonnes habitudes pour les éviter

Pour éviter d’avoir une crise hémorroïdaire, quelques gestes simples et quelques habitudes à prendre peuvent suffire.

La constipation est le premier facteur responsable de l’apparition des hémorroïdes internes. Il faut donc commencer par là et régler votre transit intestinal. Vous devez par exemple garder votre corps toujours hydraté. Pour cela, buvez de 1,5 à 2 litres d’eau par jours.

Changez vos habitudes alimentaires. Optez pour un régime alimentaire riche en fibres, pauvres en sucres et en caféine. Augmentez petit à petit votre consommation de fibres. Mettez au menu des fruits et des légumes crus ou peu cuits, des légumineuses comme les lentilles ou les pois chiches, le riz brun, les céréales, le pain complet ou encore les noix.

En appliquant ces conseils alimentaires, vos selles vont devenir plus molles et vont réduire la constipation et donc l’intensité des efforts à chaque selle.

Ne pas rester assis sur de longues périodes peut vous aider à prévenir l’apparition des hémorroïdes internes.

Lorsque l’on est sujet aux crises hémorroïdaires, il est important de pratiquer une activité physique mais attention, pas n’importe laquelle. Evitez notamment l’équitation ou le vélo car la position assise est déconseillée même lors d’une activité sportive. La marche est une activité recommandée par les médecins.

Choisissez bien vos sous-vêtements et préférez-les en coton et évitez de les porter de manière trop serrée.

On ne le sait pas toujours, mais l’aspirine est déconseillée et est à supprimer car elle favorise les hémorragies.

Si vous êtes en surpoids, il est conseillé de perdre du poids. Le surpoids fait en effet partie des causes responsables de ce type d’hémorroïdes.

Faites des bains de siège tièdes régulièrement même si vous n’avez pas de crises.

Evitez de rester trop longtemps sur le siège des toilettes pour y lire par exemple. Cette position entraîne en effet un relâchement des muscles rectaux, ce qui va inciter le sang à remplir les veines et à créer une pression anale pouvant causer les hémorroïdes internes ou les faire sortir.

Ces habitudes sont simples à prendre mais sont terriblement efficaces pour prévenir l’apparition des hémorroïdes internes.

Comparatif des meilleurs traitements contre les hémorroïdes internes

Vous recherchez une crème qui va soulager votre crise hémorroïdaire ? Nous avons testé pour vous plusieurs crèmes et nous vous présentons celles qui sont pour nous les plus efficaces.

Traitement

Notre avis

Prix

Cette crème est adaptée pour soigner les hémorroïdes internes grâce à son embout est fourni. Il se visse sur le tube et s’insère doucement dans l’anus.

La crème Proctosedyl contient du chlorhydrate de cinchocaïne, de l’hydrocortisone, de la graisse de laine, de l’huile de paraffine et de la paraffine molle blanche.

La crème doit être passée une fois le matin et le soir et après chaque selle.

Supositoires : 49 € 

Tube : 55 €

Proctofoam est en fait une mousse qui est efficace pour les hémorroïdes externes. C’est un traitement à court terme et vous ne devez donc pas l’appliquer plus de 7 jours.

Elle s’applique sur la zone concernée. La posologie est de deux ou trois fois par jour et après chaque passage des selles. Ne l’appliquez pas plus de 4 fois par jour.

Cette mousse est composée : d’acétate d’hydrocortisone, de chlorhydrate pramocaine, d’alcool cétylique, de cire émulsifiante, de parahydroxybenzoate de méthyle, de polyoxéthylène, de stéaryl éther, de propylène glycol, de parahydroxybenzoate de propyle, de trolamine, d’eau purifiée et d’HP-70.

Tube : 55 €

Ultraproct est une crème très utilisée pour calmer les douleurs et les inflammations dues aux crises hémorroïdaires. Elle s’applique sur la zone concernée deux fois par jour ou plus si votre médecin vous le conseille.

Ultraproct est composée : de floucortolone pivalate, floucortolone hexanoate, de chlorhydrate de cinchocaïne, de polyethylène glycol 400 monoricinoléate, d’huile de ricin, d’huile de rose et d’agrumes.

Supositoires : 45 € 

Tube : 45 €

Où acheter un traitement pour soigner les hémorroïdes internes ?

Il existe plusieurs crèmes qui peuvent soulager une crise hémorroïdaire même lorsque les hémorroïdes sont internes. Certaines sont sur ordonnance donc vous devez consulter votre médecin pour obtenir une prescription médicale et pour ensuite vous rendre dans une pharmacie.

Les crèmes en vente libre peuvent également s’acheter en pharmacie. Mais si vous ne pouvez pas vous déplacer ou si vous recherchez une crème moins chère qu’en pharmacie, nous vous conseillons de l’acheter sur Internet. Le site Treated.com propose par exemple des crèmes très efficaces pour soigner les hémorroïdes internes.


Voir aussi :

Revenir à l'accueil