Meilleur traitement contre les hémorroïdes externes

Vous ne le savez peut-être pas mais tout le monde a des hémorroïdes. Mais certaines personnes en souffrent et d’autres pas.

Souffrir des hémorroïdes est un sujet tabou dont il est souvent difficile de parler. Pourtant, c’est une pathologie très fréquente qui touche une personne sur deux après 50 ans. Si c’est votre cas, sachez donc que vous n’êtes pas seul ou seule, loin de là.

Les hémorroïdes externes sont beaucoup plus douloureuses que les hémorroïdes internes mais rassurez-vous, il existe des traitements efficaces pour vous soulager mais également des habitudes simples à prendre pour prévenir une crise.

Si vous souffrez d’hémorroïdes externes, vous avez sans doute plusieurs questions que vous vous posées et qui restent sans réponses. Nous allons donc faire le tour de tout ce qui concerne ce type d’hémorroïdes : les causes, les méthodes pour les prévenir, les traitements, comment les reconnaître, nous abordons tous les sujets qui concernent les hémorroïdes externes.

Comment détecter des hémorroïdes externes ?

Les hémorroïdes externes sont beaucoup plus simples à identifier car contrairement à celles qui sont internes, elles sont visibles. Il est donc plus facile de poser un diagnostic. Mais si c’est la première fois que vous en avez, vous avez peut-être des doutes.

Nous allons donc vous expliquer comme les détecter. Tout d’abord, sachez qu’une hémorroïde externe peut avoir différentes tailles. Elle peut donc faire simplement quelques millimètres comme plusieurs centimètres et plus précisément jusqu’à 3 cm.

La forme d’une hémorroïde est également différente d’une personne à l’autre. Dans la majorité des cas, elle est tout de même de forme ronde ou légèrement ovale. Mais certains peuvent avoir des hémorroïdes externes de forme plate et avoir une texture souple comme froissée.

Quant à la couleur, elle dépend selon l’état d’avancement de la crise. Au départ, elle est généralement de couleur brune ou de couleur « peau » dans certains cas. Si vous ne la traitez pas, elle peut se gonfler de sang et devenir alors rougeâtre, violet ou encore bleu foncé. Dans ce cas, il s’agit d’une thrombose hémorroïdaire.

Les signes qui doivent vous alerter sont :

  • Des douleurs anales
  • Des démangeaisons autour de l’anus et du rectum qui se manifestent par des envies de se gratter surtout la nuit.
  • La présence de sang dans les selles ou sur le papier toilette après la défécation
  • La perception d’une masse inhabituelle au niveau de l’orifice de l’anus qui est surtout ressenties après le passage des selles

Causes des hémorroïdes externes

De nombreux facteurs font qu’une crise hémorroïdaire fait son apparition. La première cause des hémorroïdes externes est la constipation chronique ou sévère qui provoque une coagulation et une accumulation du sang dans les veines de l’anus.

On ne le sait pas toujours mais des diarrhées fréquentes font elles aussi partie des causes des hémorroïdes externes.

Un surpoids et une obésité peut être responsable de l’apparition d’une crise.

La grossesse est susceptible de provoquer ce type d’hémorroïdes externes. En effet, la pression qui s’exerce sur le plancher pelvien en raison de la taille du fœtus peut provoquer une crise. C’est d’ailleurs l’une des raisons qui fait que l’on conseille souvent aux futures mamans d’éviter la position debout surtout au cours du 3ième trimestre quand le poids du bébé augmente.

Si vous avez déjà eu des crises hémorroïdaires, sachez que vous ne devez pas soulever des charges lourdes. Ce geste peut en effet augmenter la pression sur les veines et entraîner une crise. Lorsqu’il ne s’agit pas d’une obligation, éviter donc de porter du poids.

La position assise mais également debout de façon prolongée est une cause reconnue. Par effet de gravité, une position couchée comme assise peut provoquer des poussées hémorroïdaires.

L’âge est un facteur déclenchant. En vieillissant, les tissus de la paroi anale se relâchent et cela peut provoquer l’apparition d’hémorroïdes externes.

L’absence d’activité physique, une alimentation trop épicée, l’hypertension, la consommation d’alcool sont également des causes pouvant justifier une crise hémorroïdaire.

Plus douloureuses que les hémorroïdes internes

Dans la majorité des cas, les hémorroïdes internes sont complétement indolores ce qui est loin d’être le cas pour les hémorroïdes externes. Le fait qu’elles soient externes et donc ouvertes sur l’extérieur les exposent et provoquent des situations qui sont très inconfortables au quotidien pour les personnes qui en souffrent.

Le moment le plus douloureux est bien sûr lors de la défécation et lors du passage des scelles. Les personnes ressentent non seulement des douleurs mais également des brûlures qui peuvent être intenses.

On peut également ressentir de fortes douleurs lors de certaines positions. C’est notamment le cas lors de la position assise.

Mais nous vous rassurons, elles sont certes les plus douloureuses mais elles sont plus facilement détectables rapidement et plus faciles à soigner que les hémorroïdes internes.

Méthodes simples pour les éviter

Il est tout à fait possible de prévenir ce type de crise et ainsi éviter d’avoir des hémorroïdes externes. Voici nos conseils :

- Soigner la constipation

La constipation est la cause principale d’une crise hémorroïdaire externe. Il faut donc commencer par là et régler ce problème si vous ne souhaitez pas avoir fréquemment des crises hémorroïdaires. Cela implique un changement radical de vos habitudes alimentaires.

Il faut que vous mangiez plus de fibres. Augmentez donc votre consommation de fibres et notamment de légumes et fruits crus ou peu cuits, les céréales, le pain complet ou encore de noix. Vous devez par contre diminuer votre consommation de sucres, d’aliments gras, de café, d’alcool et proscrire les aliments épicés.

En changeant vos habitudes alimentaires, vous ne serez plus constipés, les selles redeviendront molles et vous n’aurez plus de crises hémorroïdaires.

- Pensez à boire

Pour être en bonne santé, on le sait il faut boire assez. Si vous êtes sujet à des crises hémorroïdaires, ce conseil est encore plus important. Il est donc conseillé de boire de 1,5 à 2 litres d’eau par jour même si vous n’avez pas soif.

- Porter des sous-vêtements adaptés

Pour éviter des crises, nous conseillons de porter des sous-vêtements entièrement en coton. Proscrivez des tissus tels que le nylon et le polyester. Ne les porter pas non plus trop serrés.

- Attention au papier toilette

Le papier toilette est irritant pour les hémorroïdes externes. Soit vous optez pour un papier toilette extra doux, lisse et non parfumée soit vous utilisez des lingettes pour bébé.

- Ne forcez pas aux toilettes

La pression doit être évitée lorsque vous allez aux toilettes. Evitez donc de forcer si cela est possible. Evitez également de rester trop longtemps aux toilettes par exemple pour lire. Cela peut favoriser l’extériorisation des hémorroïdes.

- Faites des bains de siège

Un bain de siège peut soulager les crises de démangeaisons et diminuer l’enflure des hémorroïdes. Faites donc un bain de siège quotidiennement avec de l’eau tiède.

- Evitez certaines positions

La position prolongée est néfaste et peut être responsable de l’apparition d’hémorroïdes externes. C’est d’ailleurs pour cela que les chauffeurs par exemple sont souvent concernés par les crises hémorroïdaires. Evitez également la position débout sur une longue durée.

- Evitez de porter des charges lourdes

Soulever des charges est l’une des causes de l’apparition des hémorroïdes. Surtout lorsque c’est régulier. A éviter donc dans la mesure du possible.

- La perte de poids

L’une des causes de ce type d’hémorroïdes est l’obésité ou le surpoids. Perdre quelques kilos peut donc prévenir leur apparition. Si vous associez un régime à une activité physique régulière, vous mettez toutes les chances de votre côté pour ne pas avoir d’hémorroïdes externes.

Comparatif des meilleurs traitements contre les hémorroïdes externes

Les hémorroïdes externes sont traitées de différentes façons en fonction de leur gravité. Les suppositoires, les crèmes à base de corticoïdes, les pilules anti-hémorroïdaires, les crèmes à base d’ingrédients naturels sont efficaces pour traiter la douleur ou pour diminuer les démangeaisons.

Il existe également des remèdes de grands-mères qui peuvent vous soulager comme frotter la zone avec une purée d’oignon cuit enveloppée dans une gaze ou avec de l’huile de camomille.

Mais les crèmes sont souvent les plus efficaces pour soulager les douleurs causées par les hémorroïdes externes.

Nous avons donc choisi pour vous 3 crèmes dont l’efficacité est bien réelle.

Comparatif des meilleurs traitements contre les hémorroïdes externes

Traitement

Notre avis

Prix

Ce traitement a fait ses preuves pour non seulement soulager les douleurs mais également pour réduire l’inflammation. Il vous suffit de mettre un peu de crème sur votre doigt et de l’appliquer sur la zone douloureuse.

La crème Proctosedyl contient du chlorhydrate de cinchocaïne, de l’hydrocortisone, de la graisse de laine, de l’huile de paraffine et de la paraffine molle blanche.

La crème doit être passée une fois le matin et le soir et après chaque selle.

Supositoires : 49 € 

Tube : 55 €

Proctofoam est en fait une mousse qui est efficace pour les hémorroïdes externes. C’est un traitement à court terme et vous ne devez donc pas l’appliquer plus de 7 jours.

Elle s’applique sur la zone concernée. La posologie est de deux ou trois fois par jour et après chaque passage des selles. Ne l’appliquez pas plus de 4 fois par jour.

Cette mousse est composée : d’acétate d’hydrocortisone, de chlorhydrate pramocaine, d’alcool cétylique, de cire émulsifiante, de parahydroxybenzoate de méthyle, de polyoxéthylène, de stéaryl éther, de propylène glycol, de parahydroxybenzoate de propyle, de trolamine, d’eau purifiée et d’HP-70.

Tube : 55 €

Ultraproct est une crème très utilisée pour calmer les douleurs et les inflammations dues aux crises hémorroïdaires. Elle s’applique sur la zone concernée deux fois par jour ou plus si votre médecin vous le conseille.

Ultraproct est composée : de floucortolone pivalate, floucortolone hexanoate, de chlorhydrate de cinchocaïne, de polyethylène glycol 400 monoricinoléate, d’huile de ricin, d’huile de rose et d’agrumes.

Supositoires : 45 € 

Tube : 45 €

Où acheter un traitement pour soigner les hémorroïdes externes ?

Vous pouvez acheter une crème pour soulager votre crise dans une pharmacie mais si elle est en vente libre, nous vous conseillons de l’acheter sur internet. Les prix y sont plus avantageux. C’est notamment le cas sur le site Treated.com.


Voir aussi :

Revenir à l'accueil